Éphésiens 2.19 : "Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu."


Nouvelles

Départ de Soeur Cécile Marguerite vers le Père

Image

Sœur Cécile Marguerite naquit à Agbélouvé-Gamé le 22 novembre 1943, de papa Alfred Wesroadi BOKÅ et de maman Thérèse Amewonye KPÅNYA. Elle est la huitième des dix enfants de papa et maman BOKO. Dès leurs premières années de mariage, Monsieur KOMLA-EBRI Athanase et Madame Marguerite KPOTOGBEY accueillirent au sein de leur foyer la petite Akuwa. Ils devinrent ainsi ses tuteurs légaux. Elle reçut le Baptême le 26 juin 1954 en la paroisse Saint Jean Apôtre de Tsévié, sous le nom de Cécile-Berthe. Le même jour, elle faisait sa Première Communion, et le 20 mars 1955 recevait la Confirmation des mains de son Excellence Monseigneur Joseph STREBLER, de vénérée mémoire. Elle fait ses études primaires à l’Ecole des Sœurs de Notre Dame des Apôtres à Tsévié de 1952 à 1962, études couronnées par le diplôme du Certificat d’Etudes Primaires Elémentaire – CEPE et suit la formation des Arts Ménagers en vue de son C.A.P. de 1962 à 1965. Cécile-Berthe ne tarde pas à répondre à l’appel du Christ qui la poursuivait. C’est ainsi que, le 08 octobre 1965, elle entre à l’Aspirat à Noepé, et y commence son Postulat le 11 octobre suivant. Le 02 février 1967, elle fait son entrée au Noviciat sous le nom de Sœur Cécile-Marguerite de Jésus – « Marguerite », en reconnaissance de maman Marguerite KOMLA-EBRI. Le 02 février 1969, elle fait sa Première Profession Religieuse, toujours à Noepé. Après sa Première Profession Religieuse, Sœur Cécile Marguerite est envoyée en Suisse, à Grangeneuve, puis à Saint Dizier en France pour parfaire sa profession en Arts Ménagers, de 1969 à 1971, ainsi qu’en Couture Flou. C’est là qu’elle reçoit le 1er avril 1971 son Certificat de Sauveteurs Secouristes du Travail (Secouriste de la Croix Rouge Française C.R.F) ; le C.A.P en Couture Flou, le 24 mai 1971 ; et le C.A.P en Arts Ménagers le 25 mai 1971. Elle nous revient au Togo en cette année 1971. Elle enseigne la Couture Flou et la Confection des Ornements Sacerdotaux dans plusieurs de nos communautés : Lomé-Tokoin (1971-1972) ; Danyi-Elavanyo (1972-1977) ; Noepé (1977-1983). Adjengré (1983-1988) où elle a assumé en même temps la responsabilité de la communauté ; Lomé – Tokoin (1988- 1993). Notre Sœur Cécile Marguerite fait partie du premier groupe des Sœurs missionnaires envoyées à la Nonciature à Accra au Ghana, le 15 février 1993, à l’instigation du Nonce Apostolique Monseigneur Abraham KATUMANA – de vénérée mémoire. Elle y était comme responsable de cette communauté jusqu’en 1996. Elle revient à Noepé, et reprend la responsabilité de la communauté et de l’Atelier de couture jusqu’en 1997. De 1997 à 1998, elle est à Lomé Archevêché Résidence pour le service évêché, et responsable de la communauté. De 1998 à 2000, l’obéissance la retourne à la Nonciature d’Accra au Ghana, responsable de la communauté. Elle en revient pour le service évêché de Sokodé jusqu’en 2004. De 2004 à 2006, elle prend la responsabilité de la communauté d’Agbélouvé et la direction du Centre de Promotion Féminine. Pour répondre à l’appel de l’Eglise-Sœur de Guinée Conakry, elle fait partie du groupe de missionnaires envoyées à Fria en 2006. Elle y assume la direction du Centre de Promotion Féminine et de Pastorale de la Famille Chrétienne jusqu’en 2015. « Vocation sérieuse, Cécile – Berthe a de l’étoffe. Sur le plan humain comme sur le plan spirituel et religieux nous comptons beaucoup sur elle ». Tel était le témoignage porté par ses responsables religieux – son Excellence Monseigneur DOSSEH-ANYRON, de vénérée mémoire - sur sa fiche de demande d’entrer au Noviciat de Noepé le 08 octobre 1965. Oui, sous cette nature – ou ce tempérament – plutôt fermé, nous découvrons une religieuse dévouée, travailleuse, endurante, disponible, toujours prête à servir les autres – mais difficilement prête à se laisser servir. Elle aime le travail bien fait. Sa discrétion et sa timidité sont à placer dans le mystère de Dieu : « Tout homme est une histoire sacrée, l’homme est à l’image de Dieu ». Notre Sœur est très fidèle dans sa vie de prière. Elle ne manquait la célébration eucharistique matinale : malgré son âge et ses fatigues. Nous rendons grâce à Dieu de lui avoir fait la grâce de célébrer son Jubilé d’Or dans la joie au milieu de nous et de sa famille à Noepé et à Agbélouvé. C’est après la joie partagée que l’heure du vrai repos s’annonçait … Et, le jeudi 05 décembre 2019 dernier, le Bien Aimé venait chercher sa bien-aimée dans sa 76e année de vie : « J’ai cherché nuit et jour, Celui que mon cœur aime… » (Ct 3, 1) Merci Seigneur, de nous avoir donné et laissé notre Sœur Cécile-Marguerite durant plus de 50 ans au milieu de nous. Merci pour tout ce que Tu nous as permis de vivre ensemble avec elle. Pardon pour les zones d’ombres que Ta Divine Miséricorde recouvre de lumière et de tendresse Paternelle. Une veillée de prières et de chants le mercredi 18 décembre 2019 à 18h30 à la paroisse Saints Martyrs de l’Ouganda de Lomé Tokoin a été faite pour le repos de son âme, et le jeudi 19 décembre 2019, la messe d’enterrement à la paroisse Saints Pierre et Paul de Noepé, par son Excellence Mgr Denis AMUZU-DZAKPAH, Archevêque de Lomé en fin de mission entouré de plusieurs prêtres. Elle a été enterrée au cimetière des Sœurs NDE à Noépé, à l’issue de la messe. Secrétariat NDE

Retour vers les nouvelles